La Demeure des Neiges | Thierry Floreck - MotoTrail - La Demeure des Neiges | Thierry Floreck

La Demeure des Neiges | Thierry Floreck

Partagez cet article

 

En Népalais la chaine de l’Himalaya signifie La demeure des neiges (népalais : हिमालय, de hima (neige) et ālaya (demeure).

La chaine de l’Himalaya est un ensemble de montagne s’étirant sur plus de 2400 km de long et large de 250 à 400 km.En 2013 pour la première fois je me suis approché des contreforts Nord de cette chaine la plus haute du monde :Le Pamir dont le Badakhshan est devenu ce jardin de dieu lors du partage des terres.

Ce voyage est un autre volet de CrossWord of the Words , cette année ce sera par le sud que je m’approcherai des sources de notre civilisation.

De la Turquie avec ses caravansérails. je longerai d’Euphrate , car c’est sur ses rives qu’est né le monde.
Tiens, c’est là que l’agriculture et l’art du jardin se sont développés. C’est à cette civilisation que l’on doit les premiers systèmes de lois: le code Hammourabi 1750 av J-C, la roue et l’écriture. C’est sur les berges de l’Euphrate et du Tigre que les Hittites, Assyriens, Babyloniens, Perses, Grecs, Romain, Byzantin, Arabe se sont donnés rendez vous. Ca fait du monde à rencontrer ! J’ai pas fini le couch surfing .

L’Iran et j’ai d’autres potes à aller voir : Cirus et Darius dans la famille des Achéménides,(539à 330 avant J-C) et puis si ca va pas j’appellerai mon compagnon de toujours Alexandre , le grand , histoire de se faire un café au bivouac.
Peut être rencontrerai Jengis Kan ou Tamerlan chevauchant au couché du soleil dans les ruines de Persépolis.
Oui ce voyage est un lien avec tous les autres.

A si je t’ai pas oublié!! Hossein j’arrive!

Enfin j’atteindrai la demeure des Neiges car c’est au Nanga Parbat au Pakistan que débute l’Himalaya jusqu’au Namché Barwa au Tibet.
Le Pakistan avec ses routes de l’impossible, ses camions de couleurs, la route mythique la fameuse K.K.H, je rencontrerai Saeed et les « Biker Pakistanais »

Peut être que le yeti m’offrira l’écharpe que Tintin a laissé s’échapper dans l’imaginaire de Hergé.

Puis envouté par les chants de Thinley Norbu Rinpoche 2 Walkyrie me demandera d’arrêter la fumette.. (il y a longtemps que ma réserve de Ricard sera à sec.. sourires)

Direction Le Ladahk, là je ne réponds plus de rien, Leh, Hemis,Likir, Alchi, Yamayuru tous ces noms s’emmêlent c’est a plus de 5602 a khardung La que Walkyrie et moi on se fera un petit selfi …

Les Démarches

Visas: Demandes envoyés à Action Visas.

Iran: Il faut déposer les empreintes au consulat Iranien à paris, 4 Avenue d’Iéna, 75116 Paris.
Demander un numéro d’invitation à http://www.alarco.nl/ ou http://www.overlandtoiran.com/
Pour entrer avec votre véhicule : ou http://www.overlandtoiran.com/C.P.D : https://www.automobile-club.org

Pakistan: Invitation nécessaires aupres de : Sayed Hunzai ou Pakistan Bikers Club – Since 2007.
Copie de votre relevé de compte bancaire, questionnaire approfondie.
Pour entrer avec votre véhicule : C.P.D : https://www.automobile-club.org

Inde: Retour de walkyrie par avion avec Argus Global logistic (coût 1700 euros) y compris Caisse et frais de dédouanement en inde .http://www.aargusglobal.com/
Pour entrer avec votre véhicule : C.P.D : https://www.automobile-club.org

J-38

Le temps qui s’égrène avant chaque départ augmente toujours un peu cette anxiété de bien faire les choses, préparer les dernières listes, réviser la moto, ne rien laisser au hasard, car cette fois ce voyage, ne permet pas de faire demi tour, non il n’y aura pas de chemin a rebrousser, sinon que d’écourter par un départ obligé.

Alors je prépare walkyrie, j’essaie de tout lister, relire pour profiter au mieux de cette chance extraordinaire qui m’ai donnée de voyager. Jeune homme je rêvais déjà de ces voyages à l’autre bout du monde. En classant de vieux livres pour faire de la place avant travaux a mon retour , j’ai retrouvé cet après midi un vieux GEO d’aout 1989….Il parlait de l’Himalaya.
C’est curieux la vie, car presque en même temps je postais une photo de mon arrière grand mère, motarde,sur un forum sur FB en rapport avec un sujet  » Qu’est-ce-qui vous a donné envie de faire de la moto ? » Pensée inévitable vers qu’est ce qui me pousse à partir?…

Puis songeur je me suis enfui vers cette longue marche des peuples de l’infini. Alors voilà que je me rapproche de ce chemin du ciel. Car apres avoir traversé les vertes plaines d’Anatolie et de l’Euphrate, je m’enfoncerai progressivement vers des déserts pétrifiés à l’horizon poussiéreux de l’Iran ou l’histoire antique s’est endormie.

Puis peu à peu du piémont Pakistanais, je prendrai de l’altitude par des ponds suspendus j’irai à la rencontre des ermitages bouddhiques.
Hunza, Ladakh, Zanskar ,Spiti, Sikkim, Zanskari, Magar, Newar, ladaklpa ces provinces forment ce kaléidoscope de contrées et de peuples.

J’ai grand hâte et suis intimidé de ce départ, plus encore que la beauté pure de ces paysages, je suis impatient de rencontrer ces gens des hautes terres, gens du vent, des rocs, gens d’horizons limpides, gens des vertes pentes, des nuits blanches…

Les différentes étapes de la préparation

Walkyrie II a 73000 kilometres et a déja à son actif plusieurs grand voyages: islande en Duo avec mon fils, La turquie, l’Iran, le Turmenistan, ouzbekistan, Tadjikistan (pamir) ,le Kirguizstan, le kazakstan la russie et la mongolie en 2015, pluis de nouveau la Mongolie en 2016.

Il était temps de lui changer son cardan, et son amortisseur, voilà c’est chose faite. Merci a Touratech pour sa rapidé et le sens du service. j’en ai profité pour changer les bougies, et vidanger tous les fluides. J’ai aussi investi dans une autre veste rukka , gore tex trois couches , complètement étanche.

image
image
image

Jour 1 Le départ.

Je quitte ma famille , Eliott et Caroline , nons sans un pincement au coeur ce voyage ne sera pas une boucle, ni un itineraire en pays connu je pars ver l’aventure, vers un mythe et un pays si peu connu des voyageurs en moto, Le Pakistan. je serai tres vite mis en condition , la pluie viendra dès Agen tester mon enthousiasme. (pff non mais il en faut plus!!) Pause chez la Famille Bodelot que je remercie de leur acceuil.

Jour 2 (1 mai ).

Départ d’orange en direction d’Ancone .

Hello quand walkyrie partage ses fluides elle en fait partager son pilote. La surprise fût de taille j’ai eu très peur que cela soit plus grave, je redémarre , cherchant une sortie d’autoroute , puis ensuite inspecte la provenance Me voila aspergé d huile de fourche. Un joint a lâché et j ai dégusté un assaisonnement sans sel. .

Je continue jusqu à Thessalonique pour une réparation.

image
image

Jour 4 :Mardi 3 Mai

Ce matin arrivé a igoumenitsa , faire plein … les stations sur le bord de l autoroute n ont plus d essence. Je décide de rentrer dans la ville, là pas de soucis deux stations ont encore du 97.

Direction Thessalonique pour réviser ma fourche avant droite . Il m’attendait et avait la pièce. Changement d’huile et un joint neuf. C’est reparti.

Arrêt sur le bord du lac Volvy Au village de Mikri . Pause sympa, il y a 6 ans avec Benoit Menetret nous nous étions arrêté à ce même restaurant.

image
image

Jour 5 (4 Mai)

Il était une fois un voyage pas comme les autres…

D habitude Walkyrie et moi traçons à un rythme soutenu et nous sommes connus pour cela … cette année je crois qu’elle en a décidé autrement !

Là nous avons une grosse discussion ! Mais elle me mène par le bout du nez … de nouveau un petit entretien à Istanbul, sera son dernier caprice ! Sinon j ai trouvé sa remplaçante sur le même parking !
Bon trêve de baliverne … quoique !

Je suis à Alexandropouli
Ce matin grosse flemme… mais allez ! Je cherche une carte postale pour un petit garçon de 7 ans dénommé Nolan. (https://www.facebook.com/groups/141557269715848/)

Bon les cartes je ne vous explique pas … je crois qu elles sont là depuis 40 ans .

Je demande des timbres. « Non à la poste  » soupirs…! Alors je vais lui envoyer un petit mot ce soir.

Je lance le gps …. et bien sur l adresse de BMW Istanbul ne s’est pas chargé. Arggg. Non attendez ARRRRRRRRRGGGHEU!
Pas grave je déballe tout et je recommence . Ok. C est parti …

Ben non ! On m ‘a prévenu la douane turque est plus comment dire plus vigilante que les autres années.
Alors vraiment toutes mes excuses au douanier qui a voulu contrôler ma valise gauche . Encore pardon !!!

J ai pour accompagner mon apéritif solitaire un petit saucisson de chez mon boucher … mais voilà il fait un peu chaud … il a refermé violemment mon garde manger ..

Bref je passe sans autres difficultés tout est pro .Finalement pas différent des autres passages.

Ha terkidag … la petite ville ou je fait étape habituellement … hé bien je m’empettre dans mon desir de faire du change dans une Banque au lieu du traditionnel bureau de change.

Donc … terkirdag , bien sur les classiques contrôles de vitesse .. he bien non , pas pris cette fois!
Ha …une banque pour du change ( pas trop envie avec cette chaleur de chercher le bouiboui de change ) Là on me dit « revenez dans une heure » ok je vais manger un truc , ce matin ce fût frugal !

Quand je vous dis journée de ☠ La petite flasque , s est percée … et une curieuse odeur de single malt embaume la banque ….la honte !!! Je n’osais plus m assoir , à la demande de nationalité … Ecossais. Avec un bon francais !

Donc voila. Istanbul est toujours aussi belle , et aussi pleine de traffic jam ,

Mention spéciale à BMWmotorad istanbul pour le remplacement du joint de pond . (enfin ils voulaient quand même remplacer le pond complet.. j’ai tenu bon!) Montant du joint.. 50 euros

En photo la remplacente de walkyrie. Si elle continue ! Je crois qu elle me fait la tête … genre tu aimes les jeunettes superficielle : une ravissante voiture rouge.

image
image
image

Jour 6 et 7 (5 et 6 mai)

j’en profites pour faire quelques image d’istanbul et je reprend la route . la Nuit arrivant une halte à la première sortie fut la bienvenue. Trop tard pour diner, je m’installe avec un plat désydraté et je cuisine dans la chambre. Le lendemain direction Ankara mais le grincement persistant devient obscessionnel.

J’avais prévu un itinéraire le long de l’ Euphrate, c était sans compter de l humeur facétieuse de Walkyrie … Son petit grincement a fini par de l arthrose chronique , au point ou même dans les freinages les moins appuyés, j avais ce grincement de vieille grand mère . J ai eu beau lui dire que si elle continuait je la laisserai choir en terre inconnue . (Bien embêté aurais je été!) rien ny faisait

Donc me revoilà parti enquête d un ostéopathe . je m’arrête a sivas et decide le lendemain de trouver remède.

C’est à Sivas que ce bruit désagréable fut guéri ! La photo , montre l’origine de mon désagréable, un serrage trop important , malgres un graissage conciencieux, m’a polué l’esprit. Pas de clée dynamométrique, juste un réglage à l’oreille et aux différents essais.

image
image
image
image

je reprend la route vers 13 heures, direction Erzurum, cette série de désagrément m’a un peu ébranlé le moral, je ne descendrai pas vers le le sud comme je le souhaitais. et puis l’envie de d’entrer en Iran se fait de plus en plus présente.

Erzurum est une ville sombre et hautère , mais je rencontre un jeune motard Turque qui me guidera dans un hotel pas tres cher , nous passerons la soirée ensemble a discuter.

Pause thé dans un poste de police, hum hum vous etes sûr que vous n’avez rien oublié?

Jour 8 – 7 mai

Je quitte Erzurum sous la pluie , arrêt pour revêtir la doublure de mon pantalon et me faire un café sous un abris de vente de pomme de terre.
je vois arriver au loin deux cyclistes allemands.

Nous discutons et je partage mon café. Ils partent pour le Pamir…

Plus loin , Je me lance à l assaut d une vieille connaissance le col du Tahir. Ou plutôt la route qui a remplacé ce passage redouté des caravaniers des temps modernes .
A l époque du shah d’Iran c était la seule route pour Téhéran. Les TIR TRANSPORT ROUTIERS INTERNATIONAUX empruntaient ce col. La route était étroite, pavée et avec a un endroit une rampe a 14 %.

Le col du Tahir a plus de 2400 m !

Les Saviens, mercedes et autre Man étaient à la peine. Bon nombre de camions y sont restés. Cette épopée a disparue avec la nouvelle route à 2×2 voies. Mais je ne peux oublier ces caravaniers du siecle dernier.
Balade à Doguyabazit. Temps pluvieux Ararat sous les nuages

image
image
image

Je n’ai pu voir le Mont Ararat , cette fois ci, trop de nuage, une autre fois.

La ville de Dogubayazit. Ville de casernement, Ville Frontière … mais de bon gateaux.

Jour 10 – 9 mai

Je suis en Iran depuis hier après midi. J’ai pris mon temps avant de traverser la frontière. Mais avant voici quelques images de mes derniers tour de roue en Turquie .
Rencontre avec un motard Portugais , un grand voyageur amoureux de la Turquie.
Je suis repassé par la piste que j avais empreinté en 2012 avec Benoit Menetret . Voici quelques images , passage de Barzangan à l aide d un Facilitateur » qui ne m a pas pris beaucoup ( rémunération juste mais pas plus ) vieille astuce de voyageur , je ne garde que 10 ou 20 euros en billets du pays que je quitte, et leur annonce une fois les démarches effectués que c’est ca ou la carte visa, en Iran pas facile…
La suite iranienne à suivre avec deux voyageurs épatant.

image
image
image
image

Le monde est petit , je suivais sur facebook deux jeunes voyageurs qui étaient en Iran et qui se rendent au Japon en passant par la Mongolie avec une Ténéré 660 et une GS 650 . He bien nous nous sommes rencontré à Urmia en Iran.


Laisser un commentaire