Rémy Martin-Grisoni, un photographe passionné de Moto Trail - MotoTrail - Rémy Martin-Grisoni, un photographe passionné de Moto Trail

Rémy Martin-Grisoni, un photographe passionné de Moto Trail

Partagez cet article
Une interview exclusive réalisée pour Mototrail. Credits photo : Rémy Martin-Grisoni

Rémy, pour ceux qui ne te connaissent pas encore, pourrait tu te présenter ? 

Hello ! Rémy MARTIN-GRISONI, tout juste 30ans, résidant dans l’Ain (Bugey), citoyen du monde, passionné par le voyage en tout genre et l’éco-responsabilité.

Je suis photographe professionnel, à qui le gout pour l’aventure a toujours pris le dessus :D.

Je cherche avant tout à m’éclater dans mon travail, même si pour cela je dois travailler dur.

Allier deux passions que sont le voyage et la photo, c’est « ze dream » tout simplement, mais c’est loin d’être de tout repos !

Tu es donc photographe, et tu développes également un intérêt pour l’aventure en moto, c’est bien cela ? 

Tout-à-fait ! C’était même l’inverse … d’abord passionné par la moto et le voyage, et ensuite de la photo.

Pour moi l’aventure se fait surtout en visitant les pays en dehors des routes goudronnées et des parcours touristiques classiques.

Rencontrer les gens dans les campagnes, apprendre leur culture et traditions. Je n’aime pas voyager d’hôtel en hôtel, et fais mon possible pour utiliser ma tente ou dormir chez l’habitant : c’est là que l’on fait de formidables rencontres, avec en bonus l’éventualité d’avoir un guide local pour une journée ou deux 😉

Tu as été l’un des premiers à t’engager à acheter la Ténéré 700 lors du EICMA. Pourquoi ce choix … en es tu satisfait ? 

On a tous (ou presque) une moto qui est faite pour soi. A force d’essayer plusieurs bécanes, nos demandes et attentes deviennent de plus en plus précises et spécifiques.

Pour ma part, je voulais un deux-roues « relativement » léger (200kg max), avec assez de chevaux (mais pas trop) pour transporter mon matériel et supporter les longues liaisons si besoin, une garde au sol conséquente, un ABS (question de sécurité sur la route), un ABS déconnectable (question de sécurité hors route), des jantes avec chambre à air pour une réparation plus facile dans la pampa, une roue de 21 à l’avant, un éclairage correct, un moteur gavé de couple avec 2 cylindres (en ligne pour économiser du poids) et une cylindrée de 800cc max, un prix contenu car mes motos tombent (offroad oblige), et une fiabilité reconnue.

Les deux motos que j’ai le plus appréciées sont une Africa Twin 750cc de 1995 et une Ténéré 3AJ 600cc de 1990. J’ai plus aimé la seconde, mais il me fallait quelque chose entre les deux. Genre le poids et gabarit de la Ténéré, le moteur de l’Africa, mais des suspensions et freinage récents, question de sécurité et de confort…

La T7 est tout naturellement le miracle que j’attendais :D.

Pour ce qui est de commander une moto sans l’essayer, je fais assez confiance à Yamaha et Eric de Seyne pour nous sortir une moto répondant à leurs promesses.

Et ce fut le cas ! J’ai été vraiment surpris par l’ensemble châssis-suspensions de la moto : ca penche beaucoup, très léger à la conduite, un très bon équilibre en offroad, un freinage performant… Vous mettez le CP2 dedans et c’est une affaire qui roule !

En plus, elle a de la gueule

En plus, elle a de la gueule ^^

Peut tu nous dire pourquoi le Trail est aujourd’hui le plus adapté pour servir ta passion pour l’aventure et la photo ?

Déjà que le trail est pour moi le meilleur véhicule de voyage et d’aventure.

Il l’est encore plus avec la photo : pas besoin de trouver un bas-côté dégagé pour se garer, de sortir de la voiture, de chercher son sac, de sortir son appareil etc… On se gare facilement sur le côté de la route, l’appareil est toujours en bandoulière donc facile d’accès : c’est un gain de temps et de praticité.

Comme je fais beaucoup d’offroad, il faut quelque chose de polyvalent. Les routières sont hors sujet, les motocross nécessitent trop d’entretien, ne permettent pas d’être trop chargées et les longues distances sur route ruineraient leur moteur.

Pour celui qui voyage et qui fait du off’, le trail est la choix le plus raisonnable (puis passionné ^^)

Commentaire 2




Laisser un commentaire