Mon stage chez David FretignéDavi - MotoTrail - Mon stage chez David FretignéDavi

Mon stage chez David FretignéDavi

Partagez cet article

Tout d’abord je veux remercier tous ceux qui ont participé au financement de ce stage, c’est très généreux de leur part.

Un stage qui arrive à point

Je vais commencer par le début et me présenter : je roule en moto depuis 1989 et j’ai plutôt roulé sur route avec quelques petits passages par des trails par-ci par-là et un gros voyage avec mon épouse en Turquie en 600 XT.

Ensuite, un beau petit voyage avec un 800 DR en 97 qui avait duré à peu près un mois et demi.

J’ai roulé pendant 10 ans à environ 60000 km par an sur Paris et depuis un certain temps je me suis remis au trail de manière intensive, cependant je n’ai pas beaucoup d’expérience en tout terrain.

Je dois dire que je ne veux pas prendre beaucoup de risques non plus puisque je suis à mon compte et qu’à chaque fois que je tombe je me casse quelque chose, ca me coûte de l’argent puisque je ne peux pas travailler pendant les immobilisations.

Il y a quelques temps j’en avais discuté avec John mbaye qui a pris l’initiative de mettre une collecte en place pour mon anniversaire ; je le remercie de tout cœur car sincèrement ce stage m’a fait un bien fou.

J’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai appelé David Frétigné que je connaissais un tout petit peu avant et je lui ai demandé comment cela allait se passer.

Nous avons pris nos agendas respectifs et nous avons bloqué une date.

2 semaines avant j’ai eu la chance de rencontrer David sur le March Moto Madness et il m’a rassuré un peu sur le déroulement du stage mais m’a dit aussi d’être prèt et surtout d’être en forme, ce qui ne m’a pas du tout rassuré.
Du coup je dois vous dire qu’une semaine avant d’y aller la pression était énorme et que je me posais plein de questions sur ce que j’allais y faire.

Puis vint enfin le moment d’aller voir le grand homme, je vous rappelle son palmarès : multi champion du monde d’enduro , podium sur le Dakar , Vainqueur du Rallye du Maroc , 3ème sur le Touquet avec une boîte bloquée en 3 ; champion de France de crosscountry, la Norma ………. La liste est longue.

Rien que ça, ça m’excite comme pas possible !!!!

Passer du temps avec un champion

Avoir la chance de pouvoir passer du temps avec un tel champion ça n’a franchement pas de prix à mes yeux .
La formation a démarré et franchement j’ai été subjugué par le personnage .

David c’est quelqu’un de très avenant , de très gentil qui est très à l’écoute et surtout très simple et accessible.
Je ne m’attendais pas du tout à cela, pour faire bref il te prend au départ avec lui, te juge sur des petits parcours et évalue ton niveau puis ensuite démarre les ateliers qui sont au milieu d’une forêt autour de chez lui .

Tu rejoins chaque atelier par des petits chemins off-road puis tu commences les exercices et tu travailles des points précis .
Ensuite tu vas sur un autre atelier en faisant une petite balade par les chemins qui fait à peu près une dizaine de kilomètres à chaque fois et ce qui est génial c’est que tu appliques ce qu’il t’a enseigné pendant l’atelier.

Tous les midis tu rentres manger chez lui et là il te raconte un petit peu sa vie de professionnel et tu échanges sur ce que tu as envie de savoir.
Puis vient la vidéo des exercices que tu as fait et ça c’est top car tu peux te corriger et voir ce que tu as fait .

David est un mec qui ne triche pas et te dit la vérité comme elle est et ça, je dois dire que c’est fabuleux.
J’ai encore les oreilles qui sifflent de ses exploits .

Ce qui est génial aussi c’est que pendant les exercices il roule à côté de toi et fait le show et là tu te dis bordel de merde que la barre est haute .
Enfin je ne veux pas trop dévoiler ce qui se passe chez lui car il faut que ça reste une surprise quand même.
Je dois vous avouer que j’ai énormément souffert physiquement car je n’étais pas préparé du tout à quelque chose d’aussi intense.

Préparez vous pour l’aventure

Si j’ai donc un conseil à donner à ceux qui iront chez lui c’est d‘être vraiment préparés physiquement, enfin mieux que moi.
Il faut dire que je pars de loin , l’hiver qui s’est installé depuis octobre et les raclettes successives accompagnées de bonnes bouteilles de Saint-Estèphe pour me consoler de la pluie n’ont pas arrangé les choses.

En parlant de liquides, ne surtout pas oublier le Camelbak !! Très important pour bien s’hydrater.
Je vais arrêter là car je pourrais encore en dire et en dire mais je préfère vous laisser la surprise pour ceux qui auront la chance d’y aller.

J’ai vraiment apprécié ce moment et je dois dire que j’ai beaucoup progressé en 3 jours.
Après avoir été un grand champion David a réussi sa reconversion .

J’espère pouvoir y retourner un jour pour encore apprendre après avoir appliqué déjà ce qu’il m’a dit
mais si ça se fait, là je serai un peu mieux préparé.

Ma petite BMW 650 Funduro a quand même bien morflé pendant le stage mais elle a tenu le coup .
Je dois avouer que dans le sable ce n’était pas facile de rouler avec, elle se tanquait toutes les 30 secondes et le débattement de fourche était quand même assez limite .

Je pense que ma prochaine moto sera beaucoup plus facile pour moi maintenant que j’ai fait ce stage avec la petite BMW.

Voilà comme je vous ai dit j’ai pris tout ce que je pouvais prendre et j’ai vraiment été au bout de mes limites physiques.

Je remercie David pour la bienveillance donc il a fait part envers moi et je vous encourage si vous le pouvez à faire une petite formation chez lui.

En espérant ne pas avoir été trop long et avoir suscité l’envie d’aller faire une formation je renouvelle les remerciements et vous dis

…..à bientôt pour d’autres aventures !

Commentaire 3




Laisser un commentaire