Mon essai de la T700 - MotoTrail - Mon essai de la T700

Mon essai de la T700

Contexte : je viens d’une Tiger 800 xc se de 2014 que j’ai acheté en septembre 2019. J’ai déjà fait pas mal de rando trail avec, telle que le Trail raid de la côte (le touquet), la March Moto Madness (Dreux), la balade de printemps (Malmédy), la Vercingetorix (Auvergne).

Même si le Tiger se débrouille très bien en chemin, j’ai vite senti que cette moto est avant tout une routière, qui est moyennement ok d’être trimballée dans les chemins qui tabassent.

Ca passe toujours mais on a le sentiment que c’est pas son domaine de prédilection.

Retour à chaud et en quelque mot :

Cette moto est géniale!! étonnante de plaisir sur la route, et en off road, ma tiger c’est le titanic à coté de cette T700.

on a pas fait bcp de offroad mais c’est un petit monde de différence! La Tiger est plus confortable sur route mais le compromis de la T700 est bien meilleur parce que bcp plus capable en off road. Sur route elle est aussi excellente, juste moins typée routière.

Bien assez puissante pour moi, moins souple que le tiger. Excellente protection, tranquille à 135 sur autoroute sans problème.

La prise en main

Immédiate, facile et naturelle. On a envie de la balancer de tous côté dès les premiers tours de roue. La hauteur, la position et la selle donne directement le sentiment que cette moto a une base plutôt enduro que routière.

Sur route / Moteur :

La moto est vraiment très capable et amusante sur route, La protection offerte est plutôt surprenante : très bonne!

Sur autoroute, on sent qu’on pourrait aller en Allemagne et se caler à 140, 150 sans avoir l’impression de torturer la machine. A 120 en tout cas, on pourrait y rester deux heures sans aucun soucis.

La moto invite à ouvrir, à se pencher, à s’amuser. Je ne me suis pas fait peur une seule fois, le moteur est linéaire et ne surprends pas. Sonorité sympa avec le silencieux d’origine.

Le moteur de cette ténéré est à mon sens bien assez puissant, Il y a moyen d’adopter un rythme très (assez pour moi) rapide sur route.

Il y a moyen de rouler cool sans devoir constamment jouer du sélecteur. Donc moteur assez souple et coupleux, puissant si nécessaire.

Je crois que la réputation de ce cp2 est déjà faite, inutile de s’attarder là-dessus 🙂

Ergonomie

Mes leviers était mal réglés, ce que m’a confirmé un gars de chez Yam, j’ai donc eu vite mal aux poignets. Il m’a dit insister pour les abaisser mais les mécanos ne veulent pas car ils se bornent à respecter une indication de position recommandée par les Japonais. Soit.

Tableau de bord lisible et bien positionné il doit être monté sur silent blocks car il vibre légèrement quand ca secoue. Excellent contraste mais les indications sont pas forcément hyper bien organisées. rien de bloquant, question d’habitude je suppose. ABS déconnectable d’un appui long, mais à l’arrêt (moteur en marche ok).

La position est très naturelle, en position debout j’ai eu les talons qui tapaient dans les reposes-pieds arrières mais seulement au début, j’ai vite corrigé ma position sans devoir me forcer. Le moto est très fine au niveau des genous en position debout. Les genous posés « sur » le réservoir, le feeling n’est pas aussi confortable que sur ma Tiger par exemple mais c’est très efficace.

Le guidon tombe bien, me parait bien dessiné et de taille idéale.
J’ai trouvé que la sélection des vitesse manquaient un peu de douceur et de précision, toujours en comparaison avec mon Tiger. Encore une fois rien de bloquant ou de vraiment désagréable.


Laisser un commentaire