J’ai acheté, testé et validé l’armure Ortema - MotoTrail - J’ai acheté, testé et validé l’armure Ortema

J’ai acheté, testé et validé l’armure Ortema

Un petit retour sur un produit peu connu, l’armure Ortema. 

Quand Ed la Poignée m’a proposé d’essayer l’armure Ortema en me disant que c’était ce qui se faisait de mieux, j’avais quand-même encore quelques doutes. En effet, en essayant la bête j’ai remarqué la qualité de la doublure en mesh, mais aussi cette impression de « ça va être plus chaud qu’une autre du coup ». Mais bon, j’ai cassé la tirelire car ma priorité était la sécurité. Je ne pouvais pas me permettre de me casser le moindre petit os, osselet ou même me froisser un muscle si je voulais passer de vraies vacances méritées après le PDK la Ballade de Printemps et la VGX.

La qualité du mesh m’a permis de passer l’armure à même le corps, c’est doux et respirant, jamais irritant et ça ne sent pas le maroilles après 3 journées de roulage. La fermeture éclair en centre avant permet d’aérer mon torse musclé en roulant.

Les protections sont au top, faites dans ce nouveau matériau 3D qui allie légèreté et protection au choc. Les protections sont toutes perforées, ce qui est un véritable avantage.

Des protections, il y en a partout, plus larges pour les côtes et les entrecôtes, rajoutées pour l’avant de la clavicule, on se sent bien protégé partout et même une gamelle bien retournée m’ayant laissé un peu KO n’a pas porté atteinte à mon intégrité physique.

C’est vraiment une protection que l’on met et puis on l’oublie tellement c’est léger et bien ajusté. Je la porte avec un maillot de cross pour éviter la poussière, mais sinon un petit coup le soir pour dépoussiérer…

Commentaire 1



Laisser un commentaire