La Bagagerie - MotoTrail - La Bagagerie

La Bagagerie

Partagez cet article

Voilà l’été, votre moto et votre moitié n’attendent qu’une seule chose, s’envoler vers des destinations inconnues!

Le hic! vous n’avez pas prévue la « bagagerie » qui vous permettra de transporter vos affaires pour un week-end sur la côte d’azur ou un raid au Cap Nord!

Soit! un petit coup d’oeil sur internet et l’affaire est dans le sac, que nenni! Si seulement les choses étaient si simples.
Depuis de nombreuses années les accessoiristes développent des produits et des gammes de plus en plus étoffés :

  • Valises latérales.
  • Top case ou sacs étanches.
  • sacoches de réservoir.
  • Accessoires…..

Il devient donc difficile de choisir le ou les bons produits adaptés à son utilisation et à sa machine.
Il faut donc revenir à des fondamentaux en occultant dans un premier temps le facteur esthétique, dans une moindre mesure, ce serait une faute de goût de mettre des valises aluminium sur une Norton 750 commando fast Back de 1971.

Il est donc impératif de déterminer son utilisation (loisirs et/ou professionnel), sa fréquence (vacances, année sabbatique, usage au quotidien) et le budget dont on dispose. Les systèmes de valises souples avec leurs supports atteignent actuellement des tarifs comparables a des valises rigides.

Le choix des matériaux sera une donnée à prendre en compte:

Aluminium, plastique, textile de type cordura, cuir, menottes et fouet….je m’écarte du sujet. Entrons dans le vif du sujet et commençons par les valises latérales

Valises rigides:

Si vous comptez partir un an pour faire un tour du monde ou utiliser votre moto pour allez travaillez avec vos affaires de sport, sans hésitez, prenez des valises rigides.

Ce type de rangement vous permettra de stocker vos affaires au sec et de vous prémunir contre le vol. Vous éviterez de passer une heure à fixer votre chargement avec des sangles et de constater que les clés de la moto sont dans la poche de votre jean bien rangé au fond de la sacoche.

Pour un périple de plusieurs jours avec des nuits en hôtel et/ou si votre parcours emprunte un ferry, vous n’aurez qu’a prendre une valise, ou la sacoche intérieure, cela vous évitera des séances de transpiration a fond de cale avec les odeurs d’échappements.

Les valises rigides offrent la possibilité de venir fixer de nombreux accessoires :
Jerrycan d’essence, trousse à outils, ensemble de démonte pneu, trousse de secours, sacs étanches en partie supérieure…..etc.
Certaines modèles offrent la possibilité de servir de table et de s’asseoir pour des bivouacs improvisés.

Si vous décidez de réaliser un grand voyage avec des portions en tout terrain vous pouvez protéger vos valises avec des stickers qui représentent votre itinéraire ou vos sponsors.
De plus les structures métalliques rigidifient la boucle arrière de votre moto, le chargement est alors réparti uniformément.
Revers de la médaille, vous aurez à équiper votre belle (je parle de la moto) de support de porte bagage spécifiques, inesthétiques et couteux mais qui protégeront, lors d’une glissade intempestive, les plastiques et les pots d’échappements de votre trail à tendance Off Road.

les valises rigides augmentent la largeur votre véhicule qui devient supérieure au guidon, le pilote devra être plus vigilant lors de gymkhana sur le périphérique parisien ou dans un single track de la Transam.

Les valises en matériaux plastiques se fissureront en cas de chutes, l’étanchéité sera compromise, leur système de fixation sont plus fragiles et sensibles aux vibrations (vieillissement du plastique). Ce type de bagages se répare plus difficilement au fin fond de la Mongolie. Un point important, les valises rigides du fait de leur encombrement, peuvent occasionner des blessures des membres inférieurs en cas de chute, notamment en TT, les jambes des pilotes se retrouvent coincées par les valises, même à faible allure.

J’aurais tendance à privilégier des valises en aluminium pour des longs périples ou en duo.

Les valises souples:

Actuellement de gros progrès ont été réalisés sur la qualité des matériaux (tissus cordura étanches) l’ergonomie et les systèmes de fixation.
Des marques comme Kriega, Enduristan …etc proposent des produits performants, plus simples à positionner que les bonnes sacoches cavalières fixées avec des sandow.

Les manufacturiers intègrent une protection thermique sur la partie extérieure exposée au pot d’échappement. Certains accessoiristes proposent différents litrages de valises qui peuvent se combiner avec des réservoirs auxiliaires (Kriega et rotopax) mais ce type d’installation nécessite des supports de porte bagage spécifiques.

Les sacoches souples sont moins chères à l’achat, elles sont étanches, moins fragiles aux chutes, elles amortissent les impacts et protègent la moto.
En règle générale la largeur du chargement ne dépasse pas celle du guidon, les manoeuvres s’en trouvent facilitées.
Elles sont plus adaptées à des voyages de courte durée ou des parcours en tout terrain et sont plus simples à réparer.

Cependant leur mise en oeuvre requière plus de temps, d’organisation et les sangles ont tendance a se desserrer.
Il est plus difficile d’équilibrer son chargement, l’étanchéité n’est pas toujours au rendez vous et il est compliqué de fixer des accessoires annexes.

De plus le passage des sangles abîment la selle et les plastiques, il convient de protéger le carénage.
Les matériaux sont en général du cordura/ kevlar.
Le cuir est plus résistant au temps et à l’abrasion mais nécessitera un entretien plus poussé (graissage) afin de maintenir une relative étanchéité.

Je privilégie les sacoches souples sur des parcours ou la proportion de tout terrain est prédominante.
Je les monte sur les supports de valises rigides, je dispose alors d’une structure permettant de réaliser des points d’ancrages surs.

Le top case:

Je ne reviendrais pas sur le coté esthétique, mais plutôt pratique. Il peut contenir un ou deux casques, il est possible de fixer des réservoirs d’essence auxiliaires sur les cotés et des accessoires sur la partie supérieure, il bénéficie d’une fermeture à clé et se dépose facilement.

Il peut être en plastique ou en aluminium et certain dispose d’un dosseret afin de rendre le voyage plus confortable pour le ou la passagère.

Cependant il est nécessaire de monter une platine spécifique sur la boucle arrière afin de le fixer. Il est conseillé de ne pas mettre trop de poids dans ce type de rangement, l’équilibre de la moto pourrait être modifié et les contraintes sur la boucle arrière trop importantes.

Pour un périple avec des portions en Off-Road, le top case est déconseillé, il est préférable de monter un porte paquet avec un sac étanche fixé dessus. De nombreux accessoiristes proposent des sac polochons étanches, résistants avec des boucles de fixation et des sangles ergonomiques.

Il faudra cependant prévoir un porte paquet plus large que le modèle d’origine. C’est une bonne alternative au top case pour des périples un peu plus sportif!

La sacoche de réservoir:

C’est un bagage en général étanche ou disposant d’une housse de pluie.
Elle est pratique pour ranger ses affaires que l’on utilise fréquemment au cours de son périple: appareils photos, smart phone, papiers, cartes routière, maillot de bains, serviettes…..
La plus part dispose d’un lecteur de carte étanche ce qui est intéressant pour les réfractaires au système de navigation électronique.

Il faut cependant la « décliqueter » pour réaliser le plein d’essence.
Je le déconseille en tout terrain sinon elle devra être d’une hauteur limitée ( inférieure au guidon), elle ne doit pas gêner le mouvement du buste vers l’avant lors d’une conduite debout sur les cales pieds.

Certaines sont livrées avec un tapis de fixation recouvrant le réservoir.

Les accessoires:

Cette partie concerne les valises rigides, en effet il est possible de venir fixer des éléments supplémentaires sur les cotés de vos valises:
Sac étanches, boîte à outils pour démonter les pneus, trousse de secours, jerrycan d’essence ( ne jamais les fixer sur le coté latéral des valises, trop exposé a une chute)….etc.

Des sacs de rangement intérieur étanches avec une sangle de portage vous donneront la possibilité de sortir vos affaires sans avoir à démonter vos valises latérales.
Elles vous permettront de protéger vos affaires de l’humidité et des frottements. Il existe également des sacoches souples latérales qui viennent se fixer sur les crash bar, c’est une bonne idée d’utiliser le moindre espace de rangement, cependant cette zone est relativement exposée (On ne les appelle pas Crash Bar pour rien!), même en cas de chute à l’arrêt. Il est recommandé de stocker des affaires peu fragiles et légères.

Pour le sac à dos, il doit être le plus léger possible, c’est votre moto qui porte le chargement, pas son pilote.

Un sac à dos lourd va tirer sur vos cervicales, il va gêner votre passager et vous serez moins dynamique dans vos mouvements.
Vous ne devez stocker que des affaires souples, pas d’objet contondants à l’intérieur( outils multifonctions, bombe anti-crevaison, couteau….), juste quelques barres de céréales, un camel-bag et basta! Je déconseille d’avoir un sac dos d’un poids supérieur à 3/4 kilos.

Voilà

Commentaire 1



Laisser un commentaire